Please reload

Récents

Les mains visage de l'âme ?

22/01/2018

1/8
Please reload

A l'affiche

Communiquer dans une société polarisée

 

Me voici, une partie de cette fin de semaine plongé avec surprise, intérêt et passion dans un long article de la revue italienne Civilta Cattolica.  

 

Nous croisons de manière permanente dans nos sociétés des zones conflictuelles. Nous ne sommes guère accrochés et peu satisfaits par des argumentations ou des discours  qui pourraient nous dire comment agir et être au milieu des tensions qui se multiplient dans nos organisations, dans la société et même dans nos familles. Car le problème ce ne sont pas les autres. C’est de nous qu’il s’agit. Tout simplement !

 

L’incertitude, l’inquiétude, il faut bien le dire, la peur, infiltrent toutes les relations humaines en détruisant souplesse et plastique qui pourraient retenir la « montée au filet » trop systématique et le démarrage des bagarres.

 

Cet article me laisse songeur car il m’oblige à réviser ma position, un peu viscérale, face à des personnes cherchant le conflit. On se chauffe, on s’échauffe, on s’embrase (un seul s!). Mais...souvent en vain.

 

Pour vous donner quelques brindilles ramassées dans une triple lecture.

 

Une organisation civique américaine (Better Angels) travaille à trouver le moyen de dépolariser les discussions entre citoyens, front contre front, camp contre camp.

 

7 principes seraient  à retenir pour créer un nouvel état d’esprit.

 

  • Si critique de l’autre, partir au moins d’une valeur commune, trouver un point commun, c’est créer un pont;

  • Prêter attention aux « biens » qui sont en jeu, avoir conscience de l’enjeu;

  • « Compter plus de deux » pour éviter des divisions simplistes, malsaines,  irrécupérables; 

  • Importance de douter;

  • Importance de préciser les choses ou de les faire préciser. Le respect des faits comme des positions  est essentiel;

  • Importance de diminuer l’intensité « des couleurs » de la passion. Ne pas s’emballer;

  • Toujours maintenir l’échange et la conversation;

L’auteur de l’article ajoute :

 

Ne pas discuter avec quelqu’un qui cherche le conflit; ne pas se laisser piéger par des contradictions. 

 

Seuls un « dialecte » de proximité (une langue, proche, concrète, parfois aimante), une bienveillance sincère et la primauté donnée à des actions sur des paroles conservent un lien et favorisent toujours une forme d’échange. 

 

Seule cette forme d’esprit permet de discerner le mot juste, l’action juste, la disposition et le comportement vrais.

 

Res non verba.

(des actes et des choses plus que des paroles).

 

Belle découverte à ceux qui iront plus loin.

 

Voir également 

www.better-angels.org

Civilta Cattolica n- 4047

Facebook
Twitter
Please reload

Please reload