Please reload

Récents

Les mains visage de l'âme ?

22/01/2018

1/8
Please reload

A l'affiche

L’armée de terre peut-elle inspirer la société civile ?

 

 

Gallimard vient de faire paraître en Folio, Le soldat, XXe et XXIe siècle.

 

Cet ouvrage collectif, d’une extrême richesse, réalisé sous la direction du Général François Lecointre, offre au lecteur la diversité des analyses parues dans la revue Inflexions, revue de l’armée de Terre.

 

Ce livre plonge au cœur des défis de nos sociétés.

 

1- Le métier des armes

 

Bien évidemment sont abordés les thèmes de force et violence (le premier terme résume pour nous les réponses raisonnables, graduées, efficaces à des situations de désordre et de guerre). Des réflexions sont posées sur l’éthique et la nécessité de ne pas être envahi et emporté par la démesure des sentiments, de l’émotion, de la vengeance. La formation au combat, le courage nécessaire sans romantisme déplacé de l’expression, l’adaptation aux contraintes fortes, tous ces thèmes sont au cœur de la mission de nos soldats. La technologie n’est pas oubliée notamment à l’occasion d’une réflexion sur le soldat « augmenté ».

 

Ces contributions sont rédigées par des historiens ou sociologues mais aussi par des officiers d’active.

 

2- Des leçons pour la société 

 

Tout d’abord la revue Inflexions et ce livre édité chez Folio transmettent aux citoyens l’état de la réflexion d’hommes qui commandent au feu depuis des années puisque notre armée est projetée dans des opérations extérieures nombreuses et durables. Pas de réflexions sur une « réalité virtuelle » mais une intelligence ( « lire à l’intérieur des choses ») des situations et des enjeux.  On ne peut ignorer la violence du Monde, on ne peut sous-estimer les analyses de ceux qui y sont confrontés en permanence.

 

Ensuite, (mais sans doute est-ce là une des missions de la revue Inflexions ?) la société pourrait s’inspirer de ces débats, de ces questions, de ces dilemmes. S’en inspirer pour poser les bonnes questions, pour évaluer les solutions, pour imaginer des scénarios.  Bien des thèmes nous concernent. Au premier chef la sécurité des biens et des personnes mais aussi l’exercice de l’autorité, la formation des hommes, la capacité de riposte graduée à tout problème, l’invasion de la technologie et la part gardée par l’homme...

 

Au fond je retiens que l’homme reste maître de ses réponses... quand il comprend, garde, intègre le sens des finalités de sa mission.

 

Je sens bien frémir certains lecteurs : « Mais que disent-ils  ? Que préconisent-ils ? » Résumez nous !!

 

Mais non lisez ! La pensée nuancée, profonde, argumentée ne peut se livrer en quelques phrases rapides. 

 

Je me suis laissé dire que le nouveau chef d’état major des armées, dans une intervention a l’Ecole militaire, avait exhorté ses officiers à écrire. Quand on écrit, on forge sa pensée.

 

La revue Inflexions montre le chemin. Merci.

 

http://inflexions.net/

 

Facebook
Twitter
Please reload

Please reload