Please reload

Récents

Les mains visage de l'âme ?

22/01/2018

1/8
Please reload

A l'affiche

Des pelleteuses, des pelles et des cuillères; parabole sur le progrès et le travail

 

Alfred Sauvy était un grand esprit, libre, inclassable, anticonformiste. Sa réflexion économique creusait l’essentiel : la démographie, la technologie. Tous ses livres méritent encore d’être parcourus, peu d’analyses ou de pages ont vieilli, 30 ans après. 

 

Cette semaine, dans Le Point, Pierre-Antoine Delhommais, rapporte une anecdote qui est une bonne introduction à son œuvre.

 

«  Jeune conseiller, Sauvy accompagne dans une visite un ministre des Travaux Publics. 

 

- Monsieur Sauvy, tout cela est admirable, mais imaginez le nombre d’emplois qu’on pourrait créer si au lieu de pelleteuses ces hommes avaient des pelles !

 

- Vous avez raison, monsieur le ministre, et si au lieu de pelles ils avaient des cuillères… »

 

Sauvy a publié, au début des années 80, un maître livre chez Dunod, « La machine et le chômage ». Cette étude explique, dans le temps long, le mécanisme de « déversement ». Si temporairement de nouvelles technologies détruisent des postes, avec décalage et crise, de nouveaux emplois, de nouvelles compétences apparaissent ensuite. 

 

Gage d’avenir et d’espoir.  Si des grands esprits comme Sauvy manquent à notre époque, je suis persuadé que fait cruellement défaut un nouveau Jules Verne, pour apprivoiser et faire aimer le progrès maitrisable, par le roman et l’aventure.

 

Pour découvrir la pensée d’Alfred Sauvy et  l’autre « découvreur et défricheur » d’idées qu’était jean Fourastié:

 

http://www.fourastie-sauvy.org/vie-associations/comite-sauvy

 

Pour exemple, deux textes à télécharger : 

 

Alfred Sauvy et l’humour:

http://www.fourastie-sauvy.org/images/stories/sauvy/08.pdf

 

Jean Fourastié et la perception de la réalité :

http://www.fourastie-sauvy.org/reference/textesjean/idee/133-garches

Facebook
Twitter
Please reload

Please reload