Please reload

Récents

Les mains visage de l'âme ?

22/01/2018

1/8
Please reload

A l'affiche

Temps long, temps court. Les arbres disent des choses...

Les Arènes publient le livre magnifique de Peter Wohllbeen : La vie secrète des arbres.

 

Dés  la couverture on se perd, on rêve, on ralentit et notre esprit gamberge. Il nous murmure en regardant les photos magnifiques : "A quoi bon, ces réunions sans fin, ces notes incompréhensibles, ces bâtiments que souvent on ne veut pas  construire compatibles avec les attentes des hommes ? " Quel sens cela a-t-il ?

 

Un beau texte, suffisamment long, nous transmet l'essentiel de l'état des connaissances. Le forestier-écrivain nous donne, sans forcer le ton, de belles leçons à méditer.

 

Le scientifique rebondira sur le bio-mimétisme (capacité de s’inspirer de mécanismes de la nature) pour enrichir les processus d’innovation humaine.

 

Le sociologue méditera sur les formes d'organisation, de solidarité et de transmission. Il s’étonnera de telle ou telle technique comme la nourriture de souches plus anciennes par de plus jeunes et plus fortes. L’écosystème, au service de l’espèce, prend le pas sur tout individualisme. Avec surprise, il découvrira des modes de défense et conflits insoupçonnés.

L'homme ressentira tout simplement la beauté qui apaise et le temps qui construit et l’étonnement sans fin pour cette nature si « ordonnée ».

 

"Notre difficulté à comprendre les arbres a surtout pour origine leur extrême lenteur. Leur enfance et leur jeunesse sont dix fois plus longues que les nôtres et ils vivent au moins cinq  fois plus longtemps que nous."

 

Cette dernière leçon s'applique à tous et encore plus à ceux qui dirigent, à ceux qui forment, qui inspirent des changements mineurs ou majeurs de la vie des hommes.

 

Pour accepter des changements seul le temps long  connaît le bon rythme de digestion, de consolidation, d'acceptation et au final de création.

 

Parfois on vante quelques espèces d'arbres qui pousseront très vite dans votre jardin, pour la décoration et l'ombre supposée. On vous prévient sans doute que leur vie sera courte... La qualité  et la durée de la vie comme de la pensée micro-ondes laissent songeur. Fugace, elle fait illusion puis disparaît.

 

Nous, les hommes du temps court, saccadé, exigeant, destructeur, il nous reste à découvrir... plus qu'à redécouvrir… la vie des arbres et contempler les formes, les couleurs, les évènements de la vie d’un monde inconnu.

 

Sur le temps long, le temps court voir sur ce blog le billet "Je suis débordé donc je suis".

 

http://www.arenes.fr/livre/vie-secrete-arbres/

 

Facebook
Twitter
Please reload

Please reload