Please reload

Récents

Les mains visage de l'âme ?

22/01/2018

1/8
Please reload

A l'affiche

Copiétonnage, start up et réponse aux besoins humains

Les Echos Business notamment présente une innovation qui peut séduire…

 

Quelques commentaires personnels.

La vraie question est comment sécuriser des temps de trajet vers l'entreprise et diminuer le stress et l'inquiétude, voire la peur de certains salariés ? Une politique fréquente a, de manière volontariste, excentré des sièges sociaux ou plus souvent des services administratifs. De Paris ou Paris proche vers de lointaines localisations avec des temps de trajets très allongés. Des collaborateurs d'une de ces entreprises parlaient un jour d'un chemin fléché pour rejoindre le moyen de transport, avec présence de force de police. Réalité ? Fantasmes ?

 

De cette question posée : lutter contre la peur et l'insécurité, une solution est proposée. Après le covoiturage, le copiétonnage. 

 

Monchaperon crée un service de "chaperon".  Votre photo doit être clairement identifiable, cela pourrait  devenir une source de revenus… en devenant "chaperon privé". Vous devriez "copiétonner rassuré", dixit le site, car tout est connu de votre chaperon, photo, profil, commentaires des utilisateurs… ( Quel en serait le coût ?). Un service pro, je pense, favorise le copiétonnage entre salariés d'une même entreprise.

 

L'initiative privée supplée-t-elle à des carences de l'ordre public ?  Nous sommes sauvés:  le service met en avant principalement  le désir de rompre la solutude, de se découvrir, de créer des relations, de partager, de favoriser l'intégration de chacun, de faire un trajet plus sympathique ... Ouf.

 

Sans faire de trop grandes recherches historiques cela rappelle-t-il d'autres temps et d'autres problèmes ?  Se grouper, pour franchir sans "peur" un itinéraire.  Pour ne citer qu'eux ( je viens de feuilleter un livre sur une sombre période du Moyen âge), les marchands se groupaient pour arriver sains et saufs à leur destination. Leur stress étant sous contrôle dirait-on dans un langage plus moderne...

 

Ai-je bien compris l'esprit, les modalités de ce service ? Est-ce que cela décrit l'état réel des gens qui voyagent tous les jours ? Notre société a-t-elle créé de telles fragilités ?

 

Je ne sais, je suis en grand étonnement !

 

https://www.monchaperon.fr/mon-chaperon-pro

 

Facebook
Twitter
Please reload

Please reload