Simon Leys, un aristocrate de la pensée


Avantage des lectures d'été : on reprend certains livres, on en découvre d'autres. Simon Leys nous a quittés en 2014 mais une belle biographie est parue chez Gallimard.

Belge d'origine, il est devenu un spécialiste -vrai et rigoureux- de la Chine. Calligraphie, traduction, écriture, toutes les facettes étaient utilisées par ce maître d'élégance et de courage. Il en fallait du courage pour publier des livres sur le mythe du maoisme et du guide suprême, Mao. Surtout dans ces années 70 où de nombreux intellectuels français se disaient maoistes. Tout s'oublie…

Ses livres, Les ombres chinoises, Les habits neufs du président Mao ont fortement modifié l'image déformée qui était véhiculée en Occident. Dans une émission d'Apostrophe, Simon Leys a fait exploser en vol un intellectuelle prétendue et prétendue spécialiste du monde chinois. Simon Leys n'obtint jamais un poste d'universitaire en France. Un hasard ?

Exilé en Autralie, il mena une carrière universitaire à Canberra qui s'interrompit quelques années avant l'âge normal de la retraite. Simon Leys ne pouvait accepter la marchandisation de l'Université ni le fait que l'on ravale les étudiants à un statut de clients (sic)!

Pour découvrir son oeuvre pourquoi ne pas tenter la lecture de quelques livres : Le bonheur des petits poissons (Livre de Poche) ou Les idées des autres (Plon).

https://www.franceculture.fr/emissions/une-vie-une-oeuvre/mister-ryckmans-et-docteur-leys-1935-2014

#SimonLeys #Chine #Maoisme

Posts similaires

Voir tout

Savoir-vivre dans le télétravail

Le savoir-vivre est ce qui prépare, aménage, organise, conclut la rencontre de deux ou plusieurs personnes. Un véritable savoir-vivre n’est pas l’amoncellement de formules plus ou moins vieillies. C’e

A l'affiche
Récents