Please reload

Récents

Les mains visage de l'âme ?

22/01/2018

1/8
Please reload

A l'affiche

Les permanences en Histoire ou L'Histoire commence à Sumer.

 

Les vacances sont toujours l'occasion de butiner dans la bibliothèque. Revenir à l'ouvrage de Samuel Noah Cramer est un plaisir renouvelé. Nous avons là en quelques courts chapitres la résurrection d'une très belle civilisation antique. Comment mieux comprendre que notre époque n'est pas à tous coups la plus brillante, la plus intelligente ? Comment mieux découvrir les invariants dans l'organisation et le comportements humains qui transcendent  toutes les civilisations, toutes les époques?

Le livre s'appuie sur les découvertes des innombrables tablettes d'argile, dépôt d'une documentation riche, redondante qui a fait surgir à la fin du XIX ème siècle et au XXème cette civilisation engloutie, dans une partie de l'Irak actuel.

Tout est étudié:  les rapports personnels, la famille, l'éducation, la santé, la justice... L'ouvrage se lit facilement et agréablement, car chaque chapitre n'a que quelques pages et n'aborde qu'un seul sujet.

L'un nous touche particulièrement par la modernité du problème. Il s'agit d'un père se plaignant que son fils traîne dans la rue, a de mauvaises fréquentations, ne remplit pas tous ses devoirs à l'école comme dans la famille. L'auteur (l'expression est bien sûr datée) parle de blouson noir pour décrire ce phénomène!

Vous découvrirez le premier procès pénal ou les textes décrivant un premier amour, ou la souffrance qui envahit un être humain comme les recherches de la création d'une pharmacopée. C'est l'histoire de la première civilisation où il faut bien constater une grande permanence des besoins de la nature humaine.

La réédition en format poche donne quelques illustrations.  Vous découvrirez de belles photos en noir et blancalors la manière si particulière en usage à Sumer pour croiser les ma

Facebook
Twitter
Please reload

Please reload