conformisme

BANALITE DU

FoxRH a rencontré Jean Grimaldi D'Esdra, auteur de l'ouvrage : "L'empire du mail : Management, contrôle et solitude? " aux éditions Gereso.

Il nous fait le plaisir de répondre à quelques questions pour comprendre l'utilité des nombreux mails que l'on reçoit quotidiennement, la surabondance des messages qui encombrent la vie quotidienne dans l'entreprise.

1. Qu’est-ce qui vous a poussé à rédiger cet ouvrage ?
­

J'anime des séminaires de formation depuis plus de vingt ans et j’ai vu apparaitre une cassure il y a environ 6 et 7 ans. De nombreux managers saturés donnent comme cause de leur mal-être le mail chronophage bien qu'il y ait certainement d...

Oh le vilain mot, la personne qui en ferait un idéal serait d’emblée mise au ban de la société de vitesse et d’agilité...

Bien sûr,  notre titre joue d’un effet provocation pour attirer l’œil d’un possible lecteur : hilare ou furieux.

Le vocable et le comportement de routine font lever des soupirs et des ronflements réguliers. Les  mots pourraient venir par dizaines pour imager, qualifier, dénoncer cette pratique. 

Seule une définition apaisée peut ramener le calme dans l’assemblée des lecteurs pour montrer la vertu de la routine bien orientée.

1- Les leçons quotidiennes

Routine organisationnelle.

Prenons un DG, imprégné d’une philosophie d’ag...

Communiquer avec les  autres est un besoin profond pour transmettre ce qui nous est essentiel, pour attirer, pour argumenter, pour former.  Ce besoin existe autant à l’oral et à l’écrit.  Chaque domaine a ses ressorts, ses techniques. Le monde des consultants déploie des trésors d’ingéniosité pour proposer aux responsables les bons produits, les bons outils, les bonnes démarches. Rien n’est inutile.

La meilleure recette paraît-il réside en deux mots : lire, écrire.

Savoir trouver des maîtres, s’en approcher, comprendre un tout petit peu leurs secrets est un chemin. Cependant s’approcher des plus grands n’est pas réussir automatiquemen...

S’il y a bien un outil digital et démocratique pour communiquer en entreprise, c’est l’e-mail. Pourtant, ses côtés pervers sont pointés du doigt : moyen de se déresponsabiliser, froideur des échanges, volumes trop importants...

À nous de se le réapproprier pour l’utiliser à bon escient.

 Retrouver cet article sur Courrier Cadres

Please reload

L'auteur de ce Blog
A lire absolument
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload